Le Saint-Graal de la connaissance, à part le réseau des réseaux qu'est l'internet, c'est encore l'écrit. Le transfert de connaissances asynchrone prévaut sur la traditionnelle culture orale qui se perd de plus en plus, faute de relais et à cause de l'internet qui laisse à penser que la somme de TOUTES les connaissances acquises au fil de l'Histoire de l'humanité se retrouve archivée et accessible sur les réseaux informatiques. Ce qui n'est peut-être pas totalement faux dans le fond (en acceptant une perte), mais plutôt inquiétant dans la forme : qui peut accéder aux données numériques archivées ?

Voici quelques pointeurs vers des contenus numérisés et accessibles à tous.